L’entreprise a été distinguée aux Journées européennes

untitled

Spécialisée dans le développement et la réalisation de pièces composites de petites et grandes dimensions, Plastima Composites a retrouvé, malgré la crise, un second souffle. L’entreprise andolléenne, qui était en dépôt de bilan en 2011, s’est refait une belle santé, et vient d’être primée, en mars lors des Journées européennes du composites. « La société Plastima Composites a été primée conjointement avec l’équipe du projet Samcom, meilleure innovation, dans la catégorie Télécommunications, pour un projet collaboratif d’un système antennaire intégré dans une pièce en composite qui permet de recevoir la TNT », explique Philippe Lefever, directeur financier de Plastima. Une récompense qui fait suite à l’obtention de la certification ISO 9001 obtenue en janvier 2015, dans le domaine d’activité : développement et fabrication de pièces en matériaux composites de petites et grandes dimensions. Ce début d’année est donc vraiment porteur pour Plastima où oeuvrent, à ce jour, pas moins de 75 salariés et 21 intérimaires à temps plein. « Nous avons eu la chance d’obtenir un gros marché avec JC Decaux, pour qui nous fabriquons actuellement du mobilier urbain pour la ville de Paris », indique le directeur financier de Plastima. Portée par son savoir-faire et l’apport de nouveaux capitaux, Plastima a su renforcer ses coeurs de métiers tout en amplifiant sa stratégie de diversification. Un pari qui s’avère donc payant. Soucieuse d’asseoir sa position à travers le Grand Ouest et la France, Plastima reste l’une des seules sociétés françaises à confectionner des pièces à fibres végétales.

 

SOURCES : Le courrier de la Mayenne